LE GUIDE DU CBD : Le chanvre Bien-être

Le CBD c’est quoi ?

La terminologie CBD est utilisée pour parler de cannabidiol. Celui-ci est un des 100 composés chimique, connus sous le nom de cannabinoïdes, trouvés dans la plante de Cannabis ou de chanvre. Nous on l’appelle « Chanvre bien-être »

Cette molécule cannabinoïde est non psychoactive, contrairement à la molécule THC (tétrahydrocannabinol) qui est le principal cannabinoïde dans le Cannabis.

Le CBD est la partie la plus connue actuellement du Chanvre Thérapeutique.

1 – Quelle différences entre CBD et THC ?

chanvre_bien_etre_difference_cbd_thc

Ce sont deux molécules Cannabinoïdes bien distinctes.

Le THC est la molécule psychoactive présente dans le cannabis qui provoque la sensation de “high” souvent associé à la plante.

Le CBD est non psychoactif mais a de nombreuses propriétés thérapeutique.

Cette qualité fait du CBD une option attrayante pour ceux qui cherchent à soulager la douleur et d’autres symptômes sans les effets psychotropes du Cannabis ou de certains médicament.

2 – Comment Fonctionne le CBD?

chanvre_bien_etre_fonction_cbd

Dans l’organisme, le CBD joue le rôle de catalyseur. Il optimise la réponse naturelle à la douleur, mais aussi aux angoisses et à l’anxiété. Il n’élimine pas les symptômes, mais il agit sur le système nerveux pour réduire l’impact de l’un et de l’autre. Le CBD transmet des signaux qui intiment à l’organisme de ne pas s’en soucier.

Des études scientifiques complètes sont en cours pour valider ses effet. Il est aujourd’hui trop tôt pour confirmer toutes les vertus que l’on prête au CBD. Au fur et à mesure que les analyses sur le long terme avancent, certains résultats se confirment.

Une chose est sûre, le CBD est sans danger pour l’organisme, depuis l’origine de l’utilisation du Chanvre. Aucune contre-indication n’a jamais été détectée dans l’utilisation de toutes les composantes de la plante.

3 – Le Système Endocannabinoïde

chanvre_bien_etre_systeme_endocanabinoide

Le système endocannabinoïde (SEC) est un système biologique présent chez tous les humains. Il est composé d’endocannabinoïdes qui sont des molécules créées naturellement par le corps.

Il possède également des récepteurs de cannabinoïdes, capables de lire les signaux de ces molécules ainsi que des enzymes permettant de les assimiler.

Ce système est crucial pour notre bien-être. Il régule en partie notre processus psychologique et cognitif, incluant l’appétit, la sensation de douleur, l’humeur et la mémoire. Il est aussi impliqué dans le contrôle de quelques effets physiques et mentaux liés à l’exercice.

Il ne s’agit pas d’un effet psychoactif, mais de régulateur.

Comment le CBD interagit avec le système endocannabinoïde?

Notre corps fabrique des cannabinoïdes en permanence. Il les libère et les connecte à nos récepteurs SEC en réponse au stress, aux maladies ou aux blessures. C’est une réponse naturelle pour conserver notre équilibre de santé.

Notre système endocannabinoïde propre pourrait expliquer notre relation spéciale avec le Chanvre depuis des centaines d’années. Les propriétés médicinales du Cannabis étaient déjà présentes dans les texte médicinaux asiatiques anciens.

Nous savons que les phytocannabinoïdes (phyto, signifiant « plante ») comme le CBD qui sont produits par le Chanvre, interagissent avec le système endocannabinoïde de notre corps, de la même manière que les endocannabinoïdes (endo, signifiant « dans ») que nos corps produisent naturellement.

Ces endocannabinoïdes sont des neurotransmetteurs extrêmement importants, utilisés dans le réseau de communication de notre corps (système endocannabinoïde ECS).

Celui-ci est responsable de la régulation de presque tous les processus de l’organisme nécessaires à la survie. Cela va de notre état mental au système digestif, de la façon dont nous traitons la douleur à la façon dont notre corps fabrique ou décompose les cellules. L’objectif est d’amener le corps en « homéostasie » : l’équilibre idéal dans lequel nous nous sentons et fonctionnons parfaitement bien.

Ces cannabinoïdes sont donc responsables de votre bonheur et d’un état physique confortable. Bien que dans certains cas, nous ne soyons pas capables de produire ou de traiter correctement les cannabinoïdes du corps. Il en résulte une carence en cannabinoïdes, qui peut être source d’inconfort et parfois même de maladie, selon certains scientifiques. C’est là que le chanvre entre en scène – avec des cannabinoïdes végétaux, capables d’aider votre corps à atteindre l’équilibre parfait pour qu’il s’épanouisse.

Ainsi, le CBD peut être un excellent moyen de compléter et de réguler la façon dont le système interne de votre corps fonctionne déjà.

4 – Les actions et effets du Cannabidiol

Le CBD interagit avec le système nerveux de l’Homme et des animaux, en transmettant des informations qui lui indiquent de ne pas se soucier des certains signaux.

Ces signaux sont normalement interprétés en générant certains symptômes comme la douleur ou l’anxiété.

La molécule étudié sert alors de catalyseur pour détourner en partie l’attention de notre système nerveux.

Le cannabidiol est une substance pléiotropique en ce sens qu’elle produit de nombreux effets par de multiples voies moléculaires. La littérature scientifique a identifié plus de 65 cibles moléculaires du CBD.

Bien que le CBD ait peu d’affinité de liaison pour l’un ou l’autre des deux récepteurs cannabinoïdes (CB1 et CB2), le cannabidiol module plusieurs récepteurs non cannabinoïdes et canaux ioniques.

Le CBD agit également par diverses voies indépendantes des récepteurs, par exemple en retardant le « recaptage » des neurotransmetteurs endogènes (tels que l’anandamide et l’adénosine) et en renforçant ou en inhibant l’action de liaison de certains récepteurs couplés aux protéines G.

chanvre_bien_etre_actions_effets_cbd_

La notion de spectre large est primordiale pour comprendre l’action de la consommation du chanvre bien être. Il s’agit de conserver les proportions des différents cannabinoïdes, terpènes, flavonoÏdes et minéraux comme ils le sont naturellement. 

Cet assemblage complexe va agir sur l’effet “d’entourage”.

Le CBD n’est pas la seule chose dans les plantes de chanvre qui nous pousse doucement vers un sentiment d’équilibre et de bien-être – le CBD coopère avec les nombreux produits phytochimiques du chanvre pour produire une série d’effets dans le corps humain (c’est ce qu’on appelle « l’effet d’entourage »). Les molécules du chanvre, comme les terpènes, interagissent avec les cannabinoïdes pour renforcer les effets thérapeutiques de la plante.

C’est pourquoi de nombreuses personnes considèrent le CBD comme faisant partie intégrante de leur routine de bien-être sans effet intoxicant. Les principaux avantages sont les suivants :

Gérer le stress quotidien en calmant l’esprit occupé.

Aider à atteindre un état de repos et d’éveil.

Aider l’organisme à récupérer et à rétablir l’équilibre après des séances d’entraînement et d’activité physique.

Une multitude d’études scientifiques validés par des pairs montrent des résultats encourageant sur plusieurs symptômes (cliquez sur le lien pour avoir accès à la page originelle) :

  • L’université de Vanderbilt à Nashville, USA à mené une étude montrant les effet positif de la molécule sur L’anxiété.

 

 

  • L’université de Londres à montré lors d’études préliminaires que l’absorption de cannabidiol permettait de réduire l’Addiction à la cigarette.

 

  • L’université de Californie a montré que l’utilisation du Cannabis avait un effet positif sur la Maladie de Crohn.

 

  • L’unité clinique de psychopharmacologie de Londres démontre les effets des Cannabinoïdes sur le Stress post traumatique.

 

  • Le département de Biotechnologie de l’université de daegu en Corée du sud a mené une étude sur l’effet du CBD pour réduire L’obésité.

 

  • L’université Rockefeller de New York a étudié l’effet du système endocannabinoïde sur la Dépression.

 

  • L’université de Debrecen en Hongrie étudie les perspective thérapeutiques du système endocannabinoïde sur les problèmes de peau.

 

  • L’institut de l’hôpital de recherche de Barcelone a mené une étude sur l’amélioration de la qualité de vie de personnes souffrant de fibromyalgie en consommant du cannabis.

 

  • L’université Robert Gordon, au Royaume Uni a réalisé une étude démontrant l’impact positif des cannabinoïdes sur les maladies du coeur

 

  • L’université de Dokkyo au Japon met en évidence l’effet sur les inflammations neurogéniques des voies respiratoires et donc sur L’asthme.

 

  • L’université d’Illinois à Chicago à quand à elle travaillée sur les Troubles du sommeil.

 

  • L’université de Glasgow au Royaume Uni a établi un effet positif sur les symptômes de la Sclérose en plaque 

 

  • L’université de l’école médicale du Nord Ouest à Chicago a mené une étude sur les possibles effets des Cannabinoïdes sur la maladie de Parkinson.

 

L’université de Manchester a étudié les effets des Cannabinoïdes sur la Migraine.

5 – Comment est extrait le CBD ?

chanvre_bien_etre_extraction_cbd

Le CBD trouve sa source principale dans les fleurs, environs 30% en est extrait des fleurs non fertilisées. Seulement 0,05% proviennent des feuilles.

 

Les fleurs du cannabis sont plus riches en CBD que le chanvre industriel. Mais le seul moyen d’en produire légalement est d’utiliser la variété modifiée pour ne pas contenir de THC.

 

L’extraction de la molécule à partir de la plante est un processus délicat. Parce que les cannabinoïdes se trouve dans une substance collante appelée résine.

 

La plante utilise cette résine principalement comme défense, comme une toile d’araignée pour capturer les insectes susceptibles de manger les fleurs.

Une fois adulte, les feuilles et les fleurs sont récoltées et séchées avant d’êtres envoyées en extraction. Vous trouverez ici différentes méthodes couramment utilisées.

Extraction du Cannabidiol au COsupercritique

L’extraction par CO₂ supercritique est un moyen avancé et hautement personnalisable pour l’extraction.

 

Le dioxyde de carbone (CO2) est utilisé, depuis la fin des années 1970 dans l’industrie alimentaire, cosmétique, pharmaceutique et chimique. Ce processus permet d’extraire certaines molécules des végétaux. 

 

Utilisé dans son état supercritique, le CO₂ n’est plus dans un état gazeux ou dans un état liquide mais possède les qualité des deux formes. Il devient un fluide supercritique lorsque sa température dépasse les 31°C et sa pression dépasse les 74 bars, ce qui correspond à une pression sous-marine de 750m de profondeur.

 

L’extraction au dioxyde de carbone supercritique (COSC) est un processus respectant les douze principes de la chimie verte

Le but est de sélectionner les principes actifs de la plante que l’on souhaite extraire en variant la pression la température et les angles dans le circuit d’extraction. Ici, ce procédé permet de dissoudre les terpènes et les Cannabinoïdes à leurs différentes solubilités. C’est le processus de fractionnement. Nous obtenons une fraction de chanvre

 

Par ces propriétés physico-chimiques, le dioxyde de carbone supercritique permet de conserver la pureté de l’extraction.

Il se sépare aisément de l’extraction finale par une simple baisse de la pression dans le circuit d’extraction

 

Le processus d’extraction au dioxyde de carbone supercritique nécessite des connaissances en Thermodynamique, en Physique et en Chimie. Cette manipulation doit être réalisée dans un laboratoire spécialisé et équipé.

 

C’est actuellement la méthode la plus efficace pour isoler certains composés de la matière première.

 

Ce processus a pour autre avantage la conservation l’effet d’entourage des phytocannabinoïdes et de terpénoïdes contenu dans la plante Cannabis Sativa L.

 

Cela permet une extraction de concentrés propres et sûres, sans l’utilisation d’additifs supplémentaires ou de potentiels contaminants. Les rendements sont très efficaces.

 

Il s’agit cependant d’un procédé industriel très coûteux réservé au producteurs les plus exigeants. Le prix du produit final est par conséquent davantage élevé que les huiles de CBD issues des autres méthodes d’extraction.

 

La partie non souhaitée est mise de côté et ce qui reste est alors du CBD combiné à d’autre cannabinoïdes / terpènes ou du CBD seul.

 

Nos extraction au CO2 supercritique sont toutes certifiée BIO.

Extraction de CBD par solvant

L’extraction par solvant est une pratique qui consiste à prendre de la matière végétale décarboxylée (suppression du carbone par chauffage) et à y faire passer un solvant liquide comme l’éthanol pour éliminer et transporter les cannabinoïdes et les terpènes contenus dans le chanvre. Une fois extrait, le liquide doit être évaporé en toute sécurité, laissant l’huile de CBD.

Cette méthode d’extraction a l’avantage d’être peu coûteuse financièrement et nécessite de faibles investissements matériels. Il existe en revanche des inconvénient à ne pas négliger..

Cette méthode n’est pas sans risque. Travailler avec de tels produits chimiques peut blesser les opérateurs sans équipement adapté et si ils ne sont pas correctement utilisés, ils sont aussi inflammables. 

L’extraction par solvant est exclusivement réservé s’il est utilisé par un professionnel dans un laboratoire professionnel. En cas d’erreur humaine ou de défaut de matériel, le CBD et donc le produit final peut être contaminé par le solvant, un risque pour le consommateur qui l’ingère.

Cette méthode permet également de séparer la plante des cires, de la chlorophylle et d’autres matières végétales. Cela donne une huile épaisse, sombre, amère et potentiellement de mauvaise qualité.

Extraction à l’huile d’olive

Cette méthode offre une solution sans risque pour les personnes souhaitant confectionner leur propre huile de CBD chez eux. C’est un processus sans risque

La matière végétale est dans un premier temps décarboxylée. C’est le processus d’activation des composés de la plante par la chaleur. Cette matière végétale est ensuite chauffée dans l’huile pendant quelques heures. Le CBD et les autres cannabinoïdes de la plante se lient aux graisses de l’huile, donnant ainsi une infusion. L’huile peut ensuite refroidir en vue d’être filtrée, obtenant ainsi une huile infusée au CBD.

Il y a très peu de contrôle sur ce qui est extrait. Cette manière de faire entraîne également une faible teneur en CBD.

Extraction du Cannabidiol à la main

L’extraction de CBD à la main s’effectue par chaleur, pression ou friction. La méthode de fabrication du kief au CBD, par exemple, tire parti de la friction et de l’eau. Le Kief est une sorte de poudre issue d’un processus de congélation et de secouage des petites glandes de la fleur de chanvre qui contiennent le fameux cannabinoïde.

D’autres méthodes, comme celle de la fabrication de la résine de CBD, consistent à appliquer de la chaleur et de la pression directement sur la fleur de chanvre pour en extraire une huile naturelle.

Cette pratique à de faibles rendements.

Il y a encore beaucoup à explorer dans les méthode d’extractions afin d’extraire en même temps le maximum de Cannabinoïdes de terpènes et de flavonoïdes pour avoir le maximum de potentiel de chaque plante. Le futur est excitant dans ce domaine car la légalisation du Cannabis partout sur la planète permet d’autres expérimentations et sans doute rapidement d’autres possibilités :) 

Nous vous informerons de la chacune d’entre elle :)

6 – Le CBD présente-t-il des risques ?

chanvre_bien_etre_risques_cbd

Bien que les experts attendent d’avoir davantage de preuves sur les bénéfices du CBD, beaucoup s’accordent pour affirmer que sa consommation est sans danger.

 

La molécule du CBD ne présente pas de caractéristique intoxicante pour l’organisme.

 

Les seules déconvenues connues à ce jour sont un effet de somnolence ou le surdosage avec une consommation excessive. Si la consommation de produits CBD vous rendait un peu vaseux, somnolent ou subitement fatigué, veillez tout particulièrement à votre consommation.

 

Le “surdosage” n’a rien à voir un phénomène “d’overdose”, encore une fois il ne s’agit pas d’un psychoactif ou d’un produit toxique. Sa consommation excessive pourrait en revanche saturer les récepteur sensible à cette molécule dans votre organisme.

 

Une sensation de crispation musculaire et d’engourdissement peut toutefois subvenir et disparaître d’elle-même. Veillez à ne pas consommer de CBD plus que de raison. La sensation de bien être stagne à un certain seuil, nous vous rappelons que l’enjeu de la consommation de cette molécule est trouver une point d’équilibre ce qui est par définition contradictoire avec une consommation “abusive”.

 

L’automédication est également un comportement à éviter. Si vous avez les symptômes d’une pathologie, il ne faut absolument pas penser que le CBD vous permettra de guérir et vous dispense de consulter votre médecin. Le CBD peut éventuellement être considéré comme un auxiliaire mais pas comme un médicament.

 

Pour des raisons évidentes de précaution, il est demandé aux enfants et femmes enceintes de ne pas consommer de CBD.

 

Enfin, le CBD ne provoque aucune dépendance, il est même utilisé dans certain programmes médicaux de désintoxication.

Effets secondaires du Cannabidiol

Quels sont les effets secondaires de la CDB ?

 

La CDB a fait l’objet de recherches approfondies sur tous les mammifères.

 

Les études réalisées sur les humains se sont concentrées sur l’utilisation de l’administration orale ou de l’inhalation, de sorte qu’elles présentent une corrélation assez étroite dans leurs résultats avec la manière dont le grand public utiliserait le CBD.

 

En 2011, Bergamaschi a créé une revue de 132 études sur le CBD, analysant à la fois les effets et les effets secondaires de ce composé étonnant.

Voici les conclusions de cette revue :

« Plusieurs études suggèrent que le CBD n’est pas toxique dans les cellules non transformées et n’induit pas de changements dans la consommation alimentaire, n’induit pas de catalepsie, n’affecte pas les paramètres physiologiques (rythme cardiaque, pression sanguine et température corporelle), n’affecte pas le transit gastro-intestinal et n’altère pas les fonctions psychomotrices ou psychologiques. De plus, l’utilisation chronique et les fortes doses jusqu’à 1 500 mg/jour de CBD seraient bien tolérées chez l’homme ».

Les effets secondaires de la CDB ont été principalement constatés in vitro ou dans des études sur les animaux. Les études sur l’homme n’ont montré aucun effet secondaire.

Les études in vitro et animales ont mis en évidence quelques problèmes liés au CBD, qui concernent des altérations de la viabilité cellulaire, une réduction de la capacité de fécondation et l’inhibition du métabolisme hépatique des médicaments et des transporteurs de médicaments.

Pour les personnes qui ne sont pas des chimistes, cela signifie que le CBD est métabolisé par une enzyme que divers médicaments inhibent.

 

D’autres produits pharmaceutiques peuvent induire cette même enzyme, nous laissant avec moins de CBD disponible.

 

En fin de compte, la plupart des études recommandent de consulter votre médecin avant de mélanger du CBD avec des médicaments pharmaceutiques.

Les autres effets secondaires signalés du CBD sont légers à faibles et comprennent l’hypotension, la sécheresse buccale, les étourdissements, la sédation et la somnolence.

 

Des études indiquent que le mélange du CBD avec des produits pharmaceutiques pourrait produire certains effets secondaires, car le CBD interagit avec des enzymes métabolisant les médicaments qui appartiennent à la famille du cytochrome P450.

7 – CBD et Législation en France ?

chanvre_bien_etre_cbd_legislation

D’un point de vue légal, posséder du CBD est-il sans risque? Le statut du CBD dans la législation française est encore floue, la molécule de CBD n’est pas considérée comme étant une drogue, puisque n’ayant aucun effet psychoactif comme c’est le cas avec le THC.

 

En novembre 2017, lors d’une réunion d’experts en pharmacodépendance, l’OMS a statué sur le CBD en affirmant que ”le CBD ne semble pas présenter de danger”, il ne nécessite donc pas de réglementation spécifique.

 

Chaque pays a le pouvoir d’agir sur la législation sur le CBD. En France, le CBD est toléré et bénéficie d’une sorte de vide juridique à partir du moment où le taux de THC est nul.

Aucune loi n’interdit donc l’achat du CBD, ou de graines de cannabis autorisées avec une quantité en THC inférieure au seuil toléré. Toutefois, les produits contenant du THC sont interdits à la vente. 

 

Le flou juridique qui en ressort est que, juridiquement, le consommateur de CBD, qui respecte les conditions prescrites par la loi, ne risque rien. C’est également le cas pour ceux qui font des transactions.

 

La France a connue l’année dernière plusieurs cas de fermetures administratives à l’encontre de certains point de vente. En effet les autorités ont été prise de court face à la commercialisation de fleurs de chanvre, interdite à la vente en France. La plupart des points de vente direct sont ouvert à nouveau à condition qu’ils ne vendent uniquement des produits transformés à base de CBD et non sous sa forme brute.

8 – À propos des test de dépistages des drogues

chanvre_bien_etre_test_depistage

Avec l’arrivée massive des produits à base de CBD, les inquiétudes quant aux tests de dépistages des drogues apparaissent. La crainte est alors pour les professions réglementées et conducteurs automobiles de se voir contrôlé positifs au THC.

 

Le CBD (cannabidiol) est la molécule principale de la plante mais ce n’est certainement pas la seule. 

Si votre CBD possède 0% de THC, vous ne pouvez absolument pas être positif lors d’un dépistage ou une analyse d’urine et salivaire.

9 – Les différentes concentrations en CBD

chanvre_bien_etre_concentrations_cbd

Plus on veut augmenter naturellement la concentration en CBD, plus on va augmenter la concentration en THC.

 

Afin d’obtenir des concentrations supérieures à 5%, il est nécessaire de rajouter de l’isolat de CBD et du donc de perdre l’effet d’entourage.

 

Les concentrations s’étalent de 2,5% à 30%.

 

Lors des première consommations, il est recommandé de débuter avec des concentrations allant de 3 à 5 %.

 

Les CBD à spectre complet ont des concentration de CDB plus faibles jusqu’à 5%.