Construction Chanvre

Le chanvre : matériau de construction par excellence

 

Sur le sujet de la construction durable, le chanvre se distingue comme la réponse la plus pertinente, promettant une révolution dans la manière dont nous envisageons nos habitats.

Cette plante millénaire, longtemps diabolisée par « le système », ressurgit avec vigueur dans notre ère actuelle et sur la totalité de la planète.

Pourquoi le chanvre dans la construction ?

La réponse est simple : son empreinte écologique minimale, sa forte résilience, ses propriétés isolantes exceptionnelles, sa robustesse et sa capacité à réguler naturellement l’humidité, créant des espaces de vie sains et économes en énergie.

De plus, non seulement le chanvre absorbe une quantité considérable de CO2 lors de sa croissance, mais en tant que matériau, il continue de fixer du CO2.

Alors que nous cherchons à réduire notre impact environnemental, le chanvre se pose comme la solution idéale, en parfaite harmonie avec la nature et les besoins de notre société.

Les 5 choses essentielles à connaître sur le chanvre


1- Révolution Agricole :

C’est une culture vertueuse pour la terre. Sa culture requiert peu d’eau, aucun pesticide ni herbicides.
Il a une croissance rapide, il pousse en 4 mois partout sur la planète. Sa capacité à séquestrer le CO2 est remarquable, faisant de lui un puits de carbone naturel et un allié précieux dans la lutte contre le changement climatique. C’est une culture rémunératrice pour les agriculteurs.

2- Versatilité Industrielle :
Du textile à la construction, en passant par l’alimentaire, les bioplastiques et les cosmétiques ou l’industrie médicale le chanvre est incroyablement polyvalent et offre des matières premières haut de gamme dans chacune de ces industries. C’est unique dans le monde végétal.

3- Révolution Sociale :
Le chanvre favorise une économie durable et locale en créant des emplois « verts » et en offrant des alternatives écologiques dans divers secteurs comme le textile, la construction et la nutrition. Cette plante éveille notre conscience sociale.

4- Le chanvre est disruptif !
C’est la plante que le « système » cherche à interdire depuis 1937, car trop problématique pour les grandes multinationales mondiale qui contrôle nos économies. Elle est source d’autonomie et de santé pour tous les pays qui la produirons. Pour se nourrir, pour se loger, pour s’habiller, et se soigner, elle couvre les 4 besoins vitaux de l’humanité.

5- Biodégradabilité :
Contrairement à de nombreux matériaux synthétiques, tout ce que produit le chanvre est entièrement biodégradable. Cela signifie qu’en fin de vie, les produits en chanvre peuvent être compostés, réduisant ainsi les déchets et l’impact sur l’environnement.

Le chanvre n’est pas seulement une plante, c’est une véritable force de la nature. Sa culture et son utilisation reflètent une philosophie de vie consciente et respectueuse de l’environnement.

En adoptant le chanvre dans nos vies, nous faisons un pas de plus vers un avenir durable et harmonieux et vers notre libération face à nos dépendances d’entreprises mondiale dévastatrices.

Historique du chanvre dans la construction


Il n’existe quasiment aucun écris qui retrace l’usage du béton de chanvre dans l’antiquité si ce n’est certaine « pierre » de chanvre retrouvée en Egypte ou ailleurs sur la planète.

Pour nous l’histoire du béton de chanvre démarre en France avec Charles RASETTI qui, en 1986, mélange un liant minéral (chaux ou ciment) avec des particules de chènevotte (paille de chanvre) et crée le béton de chanvre.

Depuis le chanvre est redécouvert comme un matériau de construction idéal grâce à ses propriétés, sa durabilité, sa biodégradabilité et son empreinte carbone positive. On assiste à une augmentation de son utilisation sur toute la planète.

Aujourd’hui, le chanvre est au cœur d’une révolution verte dans la construction, favorisant des habitations saines, éco-responsables et énergiquement efficaces.

Les avantages du chanvre dans la construction


Isolant Naturel

Le chanvre est un excellent isolant naturel grâce à sa fibre creuse.
Cette structure unique emprisonne l’air, offrant une régulation thermique remarquable.

Dans les constructions modernes, l’utilisation de chanvre réduit la dépendance aux systèmes de chauffage et de climatisation, permettant ainsi des économies d’énergie substantielles et une performance énergétique accrue.

Matériau Ignifuge

Le béton de chanvre résiste au feu, la température en face non exposée au feu ne dépasse pas 90° après 3h30. Ce matériau est classé MO (incombustible).

Faible Tendance à la Moisissure

La résistance naturelle du chanvre à la moisissure est un atout majeur pour la construction. Sa qualité perspirante et ses propriétés antifongiques garantissent des habitats plus sains et diminuent le risque de problèmes respiratoires souvent associés aux moisissures dans les bâtiments. Cette caractéristique est particulièrement importante dans les climats humides où la moisissure peut être un problème persistant.

Isolation Acoustique et Thermique

Le chanvre se distingue également par ses propriétés d’isolation acoustique, rendant les espaces de vie et de travail plus tranquilles et confortables.

En outre, ses qualités d’isolation thermique assurent une conservation efficace de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été, ce qui améliore le confort tout en réduisant la consommation énergétique, il est thermorégulateur !

Souplesse et stabilité

En cas de séisme, la souplesse du béton de chanvre agit comme un contreventement pour la structure en bois qui reste ainsi stable.

Résistant aux Nuisibles

Les matériaux à base de chanvre sont naturellement résistants aux nuisibles tels que les termites ou les rongeurs, ce qui est essentiel pour la durabilité des structures.

Cette résistance diminue la nécessité d’utiliser des pesticides toxiques dans les habitats, contribuant à une construction plus écologique et sûre.

Matière Première Alternative Saine et biodégradable

En tant que matière première alternative, le chanvre est non-toxique et sans émanations de composés organiques volatils (COV), contrairement à de nombreux matériaux conventionnels.

L’utilisation de chanvre dans la construction supporte donc une qualité d’air intérieur saine et un environnement de vie non pollué.

En intégrant de tels avantages, le chanvre s’impose comme un matériau de construction contemporain qui respecte à la fois l’environnement et le bien-être des occupants. Son adoption grandissante signale un changement vers des pratiques de construction plus conscientes et responsables.

Les différentes formes du chanvre en tant que matériaux de construction


Le chanvre, grâce à sa polyvalence, a donné naissance à plusieurs matériaux de construction innovants. Chacun possède des caractéristiques uniques qui contribuent à l’essor de la construction durable.

Béton de Chanvre

Le béton de chanvre, ou « hempcrete », est un composite de fibres de chanvre, de liant (chaux ou argile ou terre) et d’eau.
Il est léger, résistant et offre une excellente isolation thermique. De plus, il est facile à produire et à mettre en œuvre, ce qui en fait une solution attrayante pour les constructions écologiques.

Bloc de Chanvre

Les blocs de chanvre sont des unités de construction préfabriquées, semblables à des briques, mais constituées de chanvre et de liants naturels.
Ils sont appréciés pour leur rapidité de montage et leur performance en matière d’isolation.
Ces blocs constituent une alternative écologique aux matériaux de construction traditionnels.

Enduits de Chanvre

Les enduits de chanvre sont appliqués sur les murs intérieurs ou extérieurs pour améliorer l’isolation et réguler l’humidité.
Composés de chènevotte et de liants naturels, ils offrent une finition esthétique tout en contribuant à un environnement de vie sain et confortable.

Laine de Chanvre

La fibre, partie extérieure de la tige, est également un matériau utilisé dans la construction, soit à l’état brut soit sous forme de panneaux non tissés.
Elle peut remplacer les laines de verre ou de bois pour l’isolation dans les endroits où le béton de chanvre ne peut pas être utilisé.

Chaque forme de chanvre en tant que matériau de construction apporte non seulement des avantages écologiques, mais aussi des propriétés techniques qui répondent aux exigences des bâtiments modernes, tout en préservant l’environnement.

Matériau écologique par excellence


Le chanvre est maintenant reconnu comme LE matériau écologique idéal en raison de ses nombreux atouts environnementaux et de sa durabilité.

Le chanvre pousse rapidement et partout, atteignant maturité en environ 100 jours. Sa culture nécessite généralement moins d’eau que les cultures traditionnelles et n’a pas besoin de pesticides ou d’herbicides, réduisant ainsi la contamination des nappes phréatiques et des écosystèmes environnants.
Le chanvre peut et devrait être cultivé en agriculture biologique.

Sa capacité à capturer le carbone est remarquable. En effet, le chanvre séquestre l’équivalent en CO2 durant sa croissance qu’un hectare de foret en un an. Il contribue à la réduction de l’empreinte carbone des matériaux de construction qui en sont issus.

Les produits en chanvre, tels que la laine de chanvre ou le béton de chanvre, sont biodégradables, recyclables et ont une longue durée de vie, réduisant le besoin de remplacement fréquent et, par conséquent, la production de déchets.

En outre, le chanvre a un impact positif sur la biodiversité : sa culture favorise un sol sain, enrichit la biodiversité et offre un habitat pour de nombreuses espèces.

Cette plante polyvalente n’offre pas seulement des avantages écologiques pendant sa culture et son utilisation, mais elle offre aussi une voie vers des produits à faible impact environnemental, soutenant une économie circulaire et un mode de vie durable.

Existe t-il des inconvénients ?


Le béton de chanvre n’est pas porteur
. Il requiert une structure porteuse, qu’elle soit en bois, en métal ou en ciment, qui agit comme un squelette. C’est pourquoi il est couramment mis en place à l’aide d’un coffrage ou par projection entre les éléments de la structure.

Bien que le béton de chanvre soit encore peu connu et que son utilisation ne soit pas encore généralisée parmi les maîtres d’œuvre, la situation évolue, notamment avec l’avènement des blocs et des éléments préfabriqués.

Le séchage du béton de chanvre, lorsqu’il est projeté ou coffré, nécessite un délai qui peut varier de 1 à 3 mois, en fonction des conditions climatiques. Les éléments préfabriqués offrent une alternative qui peut pallier ce temps d’attente.

L’application du béton de chanvre projeté ou en coffrage requiert du matériel spécialisé, ce qui peut limiter son utilisation. Les éléments préfabriqués semblent aussi résoudre ce problème, facilitant ainsi son emploi.

Les procédés de fabrication du chanvre dans le bâtiment

Le chanvre dans le bâtiment est utilisé pour créer plusieurs produits écologiques et durables. Voici un aperçu des procédés de fabrication pour certains d’entre eux :

Comment faire béton de chanvre ? 

Le béton de chanvre, également connu sous le nom de « hempcrete », se compose de chènevotte, de liant (tel que la chaux, la terre, l’argile, ou autres) et d’eau.

Pour sa fabrication, on mélange typiquement un volume de liant avec un volume d’eau et trois à quatre volumes de chènevotte (la partie interne de la tige du chanvre).

Ce mélange peut alors être versé dans un coffrage, projeté contre un support ou appliqué en enduit pour construire des murs aux propriétés remarquables, telles que l’isolation thermique et acoustique, la régulation thermique, ainsi que des propriétés résistantes aux bactéries.

Comment faire de la laine de chanvre ?

La laine de chanvre est produite à partir des fibres de la plante de chanvre, qui sont cardées et liées entre elles avec de l’eau sous pression ou des adhésifs naturels pour créer un matelas isolant. Elles peuvent aussi être aiguilletées ou thermos liés pour former des panneaux ou des rouleaux d’isolant.
C’est un matériau qui remplace les laines de verres ou de bois.

Quels éléments de la plante utilise-t-on pour réaliser les produits de construction à base de chanvre ? 

Pour les produits de construction, on utilise principalement la chènevotte ou les fibres.
La chènevotte sert à produire des blocs de construction et du béton de chanvre, tandis que les fibres sont utilisées pour la fabrication de panneaux isolants.

Comment transformer le chanvre en isolant ? 

En faisant soit du béton de chanvre, blocs de béton de chanvre, enduit de chanvre, soit des matelas de fibres.

Comment faire du bois de chanvre ? 

Le bois de chanvre est fabriqué en compressant des tiges de chanvre avec un liant, comme de la résine naturelle, pour former des poutres ensuite découpé en latte. Ce matériau peut être utilisé de la même manière que le bois traditionnel, mais il est plus léger et a une meilleure performance en matière d’isolation.

Ces processus montrent la polyvalence du chanvre dans le secteur de la construction et son potentiel pour contribuer à des bâtiments plus durables et écologiques.

Quel est le prix du chanvre pour la construction ?


Le coût du chanvre pour la construction peut varier considérablement selon la région, la disponibilité des matériaux et le type de produit de chanvre utilisé.

En moyenne, on peut s’attendre à ce que le coût du béton de chanvre soit légèrement supérieur à celui du béton traditionnel, principalement en raison de la spécialisation du produit et de sa niche sur le marché.
Les coûts initiaux pour les isolants en chanvre et les produits de bois de chanvre sont également généralement plus élevés que leurs équivalents conventionnels, en partie à cause des processus de fabrication plus écologiques et moins industrialisés.

Cependant, il est important de prendre en compte le retour sur investissement à long terme. Les produits de chanvre offrent une meilleure efficacité énergétique et peuvent réduire les coûts de chauffage et de climatisation.

De plus, leur durabilité et leur impact environnemental moindre peuvent également compenser le coût initial plus élevé.

Pour une estimation précise, il est recommandé de consulter des fournisseurs locaux et de comparer les prix avec les matériaux de construction standard dans la région spécifique.

Une chose est sure, vous ne regretterez jamais le surcout :)

Quelles formations pour construire en chanvre ?


Pour ceux intéressés par la construction en chanvre, plusieurs options de formation existent.

Les organismes de formation spécialisés proposent des cours sur les techniques de construction en chanvre, notamment sur la préparation et l’utilisation du béton de chanvre, les enduits et l’isolation. Ces formations peuvent varier de séminaires de courte durée à des programmes de certification plus complets.

Les institutions académiques et des associations professionnelles offrent également des ateliers et des séminaires et certains fabricants de matériaux en chanvre proposent aussi des formations techniques pour l’utilisation de leurs produits spécifiques.

Il est également possible de trouver des cours en ligne ou des tutoriaux de qualité qui fournissent des connaissances fondamentales et pratiques.

Pour des informations précises et actualisées sur les formations disponibles, il est recommandé de consulter directement les sites web des associations de construction en chanvre ou de rechercher des programmes de formation professionnelle dans le domaine de la construction durable.

Les règles professionnelles d’exécution


En l’absence de DTU spécifique aux bétons et mortiers de chanvre, les Règles Professionnelles d’Exécution d’ouvrages en vigueur constituent le premier et à ce jour le seul texte de référence concernant l’utilisation de ces matériaux.

La filière construction chanvre a donc mis en place une démarche qualité et a confié à l’association Construire en Chanvre, la mission de piloter la mise en place et l’évolution de cette démarche. Aboutissant à la rédaction et à la validation des Règles Professionnelles d’Exécution d’Ouvrages en Bétons de Chanvre, document de référence, qui s’appuient sur deux piliers :

1- Le bon fonctionnement des matériaux, garantie par les fournisseurs.

2- La qualité de la réalisation, garantie par les entreprises de mise en œuvre.

Les Règles Professionnelles d’Exécution et d’Ouvrage en Béton de Chanvre constituent le premier ; et à ce jour le seul texte de référence concernant l’utilisation des bétons de chanvre.

Ce document n’est pas figé : Construire en Chanvre, avec l’aide de ses partenaires, s’attache à le faire évoluer en fonction de l’évolution des connaissances et des techniques.

Tout ce qui concerne la recherche et développement comme : des commandes d’essais sur le comportement au feu, l’hygrométrie, le comportement thermique, le comportement sismique etc.

Source : https://www.construire-en-chanvre.fr

Que retenir ?


Voici les points clés à retenir sur l’utilisation du chanvre dans la construction :

Le béton de chanvre est un matériau de construction durable qui offre une excellente isolation thermique et acoustique.

La laine de chanvre est un isolant naturel efficace et peut être utilisée pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments.

Les éléments de construction en chanvre utilisent principalement la chènevotte et les fibres de la tige, maximisant l’utilisation de la plante.

Le chanvre peut être transformé en une variété de matériaux de construction, y compris des isolants et des substituts au bois.

Les produits de construction en chanvre réduisent l’empreinte carbone des projets de construction et sont renouvelables.

Je vous encourage vous les lecteurs à explorer davantage les possibilités qu’offre le chanvre et à envisager son intégration dans leurs futurs projets de construction, pour une approche plus respectueuse de l’environnement et durable.

Une fois que vous aurez expérimenté une habitation en chanvre vous ne voudrez plus rien d’autre :)

Merci de votre lecture

Vincent

Vincent Lartizien
vincent@nuntisunya.com